L'embauche ou la convocation à un entretien par téléphone

Entretien d'embauche
20 Février 2017


Bien qu’une étape optionnelle dans le processus de recrutement, l’entretien téléphonique est un outil de sélection très utilisé par les entreprises pour faire un premier tri parmi les candidatures ou parfois même pour engager un candidat (via Skype par exemple). Ce dernier peut également constituer une chance offerte par les recruteurs pour rattraper l’impression négative donnée par un CV moyen. Toutefois, faut-il encore savoir saisir cette chance et réussir son entretien téléphonique. Comment ? Voici quelques pistes proposées par Ados Job :
 

Avant l’entretien téléphonique


- Halte à la phobie du téléphone
Beaucoup de personnes ne sont pas à l’aise avec le téléphone et choisissent de le contourner autant que possible en privilégiant les sms ou les emails. Pourtant, pour vaincre cette peur, il n’y a qu’une solution : dompter la bête! Profitez ainsi d’opportunités quotidiennes et sans enjeux personnels ou professionnels pour appeler régulièrement et vous habituer à parler à des inconnus. Le meilleur exercice est de vous obliger à prendre vous-même vos rendez-vous chez le médecin, de réserver une table au restaurant, d’appeler par exemple vos amis, répétiteurs, professeurs, banquiers. Plus vous appellerez, plus cela vous paraîtra facile et ainsi lors de l’appel fatidique du recruteur, vous n’hésiterez pas à décrocher.
 
- Se présenter de manière claire
Les premiers instants de l’entretien téléphonique sont souvent teintés de stress et il est important de très vite retrouver ses moyens. Pour cela, entraînez-vous au préalable à vous présenter en 1 minute. Décrivez très brièvement qui vous êtes, les points clés de votre formation et de vos expériences en les liant finalement au poste pour lequel vous postulez.  Attention, il ne s’agit pas de réciter votre CV, mais de mettre en avant les quelques éléments qui justifient la logique de votre candidature. Cet exercice maitrisé, vous permettra de franchir l’étape du premier contact et de la première question avec assurance et contrôle de vos moyens.
 
- Connaître son CV et ses atouts
L’entretien téléphonique permet au recruteur d’éclairer de manière rapide certains aspects de votre CV. Par exemple, il peut vous demander d’expliquer la présence de certains « trous » dans les dates de votre parcours. Pour pouvoir y répondre, il s'agit donc de bien connaître son parcours et ses atouts en ayant un tête un fil rouge de son parcours.

- S'être renseigné au préalable sur l'entreprise 
Si vous avez postulé pour une annonce, les recruteurs s’attendent à ce que vous soyez intéressé par l’entreprise et motivé par le poste proposé. Il serait donc mal venu d'être mal renseigné sur les buts de l'organisme et la nature du poste. Pour éviter une telle situation, vous pouvez par exemple conserver un bloc note dans lequel vous aurez noté les valeurs de l’entreprise, les éléments clés du poste et vos motivations. Ainsi, même si l’appel est fait au dépourvu, vous aurez un support pour vite vous remettre en tête qui est votre interlocuteur et donner ainsi bonne impression. Gardez également à portée de main une version imprimée de l’annonce avec la date de l’envoi, votre CV et la lettre de motivation.
 
- Réviser vos classiques
C’est connu, certaines questions reviennent systématiquement durant les entretiens : « quelles sont vos motivations pour le poste ? », « quelles sont vos connaissances sur l'entreprise ?», « pourquoi avoir choisi cette entreprise ? ». Donc ne misez pas sur l’improvisation lors de l’entretien téléphonique et faites l’exercice d’y répondre chez vous. Vous pouvez notamment vous aider d'internet pour chercher les questions clés qu'un rectruteur est suspetible de vous poser, par exemple sur le site Le Coin du Salarié. À noter que le plus important n’est pas d’apprendre par cœur de jolies phrases, mais de préparer le contenu de vos réponses.
 
- Être professionnel dès les premiers instants
Pensez à vérifier votre introduction sur la messagerie vocale de votre portable. Oubliez le « Wesh gros c’est Martin ! » et privilégiez un message d’accueil classique, ou aucun message. Vous ne voudriez pas que le recruteur raccroche avant même le deuxième bip.
 

Pendant l’entretien téléphonique


- Se focaliser sur l’entretien
Ne pas manger, ne pas fumer, ne faites pas d’autres activités en même temps que votre entretien téléphonique. Le recruteur pourrait entendre et vous pourriez vous déconcentrer. Un petit plus : souriez, car cela s’entend et donne une énergie positive à votre voix.
 
- Choisir le lieu et le moment
Si vous recevez l’appel à un moment ou un endroit inopportun, n’hésitez pas à demander poliment de décaler l’entretien. Le recruteur comprendra très bien si vous lui dîtes qu’il y a trop de bruit là où vous vous trouvez ou si vous courrez pour prendre le train. Fixez simplement ensemble un nouveau rendez-vous pour le jour même ou le lendemain si possible.
 
- Bien s'exprimer
En règle générale, il faut faire attention à votre façon de mener la discussion tout en restant naturel. Évitez les tics de langage comme les fameux « genre », « ouai » « juste » et autres ponctuations non nécessaires. Ne succombez pas non plus au syndrome de la mitraillette, qui vous pousse à parler trop vite dans l’espoir que l’entretien finisse plus rapidement. Parlez de façon dynamique et intelligible en vous rappelant que lors de l’entretien téléphonique, votre voix et vos paroles sont vos seules représentantes, donc maitrisez-les.
 
- Bien écouter son interlocuteur
Lors d’une discussion, il est courant de préparer mentalement ses réponses avant que l’autre ait fini de poser ses questions. Or, en faisant cela, vous risquez de rater des éléments de la question et ainsi de ne pas donner la meilleure réponse possible. Veillez donc à écouter jusqu’au bout le recruteur et à respecter les tours de paroles. Pendant l’entretien, reprenez également votre petit bloc note pour noter ce que dit le recruteur. Ainsi, si vous avez la chance d’être invité à un entretien en face à face, vous pourrez montrer que vous savez bien écouter.
 
- Merci, Gracias, Thank you, Danke schön !
Finalement, même si l’entretien téléphonique a été un moment de stress, n’oubliez pas de remercier votre interlocuteur pour le temps qu’il vous a accordé.
 
Voilà, vous êtes fin prêt pour passer à l'étape de l'entretien téléphonique ! Nous recevons volontiers ton retour d'expérience sur l'adresse infoatadosjob [dot] ch !
 
Silvia Jeronimo

Vous aimerez aussi